Extinction de l'éclairage public
Ciel-etoiles.png

L'extinction de l'éclairage public

La commune des Belleville mène actuellement une réflexion sur la gestion de l’éclairage public. Consommation d’énergie, pollution lumineuse, dérangement de la faune sauvage ou encore altération du sommeil, il est important d’agir.

La démarche vous est présentée ci-dessous. Vous avez ensuite jusqu'au 24 mai prochain pour exprimer votre avis sur l'éclairage public !

Phase 1: Réponse à la consultation
Phase 2: Etude des contributions

Consultation sur l'éclairage public

La commune souhaite agir pour une meilleure maîtrise de sa consommation d’énergie et un territoire plus durable. Outre les divers bâtiments communaux, l’éclairage public compte parmi les plus gros consommateurs d’énergie dans une collectivité. Il convient donc de le gérer finement et de l’adapter aux besoins réels du territoire.

De plus, dans les Alpes comme partout ailleurs, l’éclairage public contribue fortement à la pollution lumineuse qui perturbe la faune sauvage et ternit les ciels étoilés de nos montagnes. De nombreux territoires ont, d’ailleurs, fait le choix et de valoriser leurs engagements sous les labels « Villes et villages étoilés » ou encore « Réserve Internationale de Ciel Étoilé » qui constituent aujourd’hui un atout indéniable pour l’attractivité de ces communes. On constate même des effets négatifs sur la qualité du sommeil. Enfin, si des craintes liées à l’augmentation des accidents ou des incivilités peuvent s’entendre en zone urbaine, cela semble bien moins prégnant sur un territoire tel que le nôtre.

En ce sens, et ce dès 2014, la commune déléguée de Saint-Martin de Belleville s’est engagée dans la diminution, voire l’extinction de son éclairage public. Il est ainsi coupé de minuit à 6h du matin au printemps et à l’automne, pour une économie d’environ 10 000 € par an !

D’autres mesures ont également été prises :

  • Remplacement progressif des ampoules traditionnelles par des LED
  • Diminution de la tension des ampoules de 50V à partir de 22 heures à Val Thorens, dans certains quartiers des Menuires, ainsi que dans les villages de Saint-Jean de Belleville

Face au succès rencontré et à l’efficacité de ces mesures, la collectivité souhaite aujourd’hui renforcer le dispositif et l’étendre à l’ensemble de la vallée. Dans le cadre de la démarche participative menée par la nouvelle équipe municipale et pour poursuivre la réflexion, les élus souhaitent connaître votre opinion. Le conseil municipal sera, au final, seul habilité à prendre la ou les décisions par délibération.

Merci pour votre participation !